DEFENDRE LE PEUPLE DE GAZA AVEC DES ORGANISATIONS DEMOCRATIQUES

mercredi 14 janvier 2009
par  mrap40
popularité : 2%

direction du MRAP et cour pénale internationale

Le MRAP national annonce saisir la cour pénale internationale concernant les crimes de guerre commis à Gaza.

La fédération des landes soutient l’idée de sanctions internationales pour crimes de guerre, mais en aucun cas la forme dans laquelle le MRAP formule ce recours.

Il s’appuie sur une démarche commune avec des organisations islamiques ou communautaires radicales dont une kyrielle de groupuscules religieux qui se sont illustrés au moment de l’affaire des signes religieux à l’école.
La présence de l’UJFP, alibi se réclamant du judaïsme, ne change rien à la nature réactionnaire de ce regoupement.

Pour mémoire, « présence et spiritualité musulmane » est l’antenne française du principal parti fondamentaliste marocain, Al Adl Wal Ihsane du gourou Cheih Yassine qui propose un modèle de société islamique reposant sur un califat.

C’est d’ailleurs à une membre de « présence et spiritualité musulmane » que le MRAP national avait délégué la formation de ses militants lors de la dernière réunion de son secteur éducation.

Les indigènes de la République , autre organisation signataire, est un mouvement racialiste et propagandiste du Hamas qui appelle, en France, à la construction d’un parti politique ethnique « indigène » s’opposant à la république des « souchiens » blancs !.

Les cortèges des « indigènes » dans les manifestations parisiennes scandent des slogans à la gloire des leaders du Hamas, y compris ceux qui appellent à la reprise des attentats kamikazes.
Leur site annonce "soutien à toutes les formes de lutte armée" du Hamas donc les assassinats dans les attentats suicides, qui sont aussi des crimes de guerre.

Prétendre combattre les crimes de guerre aux côtés de réactionnaires ultra-communautaires ou islamiques est une incohérence.


Navigation

Articles de la rubrique