21 juillet 2014 Mont-de-Marsan pour la Palestine

mardi 22 juillet 2014
par  mrap40
popularité : 1%

170 personnes rassemblées pour la Palestine

Petit extrait vidéo paru sur le journal sud-ouest du 222/07/2014

La fête de la Madeleine s’était terminée le matin même à 4 heures du matin. Comme chaque année la ville semblaient siphonnée de ses habitants dans la journée .

C’est à notre connaissance la première fois que des manifestants ont remplacé les festayres dans les rues de la ville le jour de la clôture de la fête.

Certes l’affluence ne pouvait être la même, mais dans ce contexte particulier, le rassemblement fut un succès.

Daniel Salhorgne du Mouvement de la Paix a présenté l’initiative, et Jean-Charles Perducat au nom de son association a rappelé le drame vécu par les Palestiniens et ceux de Gaza en particulier.

A leurs côtés les représentants des organisations MRAP , LDH, CCFD, de l’association des musulmans marocains de Mont de Marsan qui avaient confectionné la banderole de tête, de la FSU, du PCF, du PG les intervenants ont rappelé le sens de ce nouveau rassemblement survenant après celui du 15 juillet.

IL fallait en effet mobiliser après l’invasion de Gaza par les troupes israéliennes et l’épouvantable carnage opéré par cette force d’occupation.

Le représentant du MRAP, avant que le cortège ne s’ébranle a donné la liste et le sens des slogans retenus par les organisateurs et scandés dans les rues de la ville.

Tout d’abord l’urgence

  • « halte au massacre en Palestine »
  • puis « enfants de Gaza enfants de Palestine, c’est l’humanité qu’on assassine »
    et des mots d’ordre plus politiques , parmi eux :
    • « levée du blocus de Gaza »
    • « démantèlement des colonies »
    • « respect des conventions de l’ONU »
    • « deux peuples -deux états »

    et enfin une note d’espoir, espérant que les deux peuples vivront un jour en paix.

    salam-shalom


    un incident isolé

    C’est parce que le MRAP est attaché à ce slogan d’espoir « salam-shalom » qu’il dénonce cette petite pancarte qui s’était glissée en cours de route dans le cortège et qui assimilait Israël et l’étoile juive à une tête de mort ensanglantée.

    Certes, c’est bien des avions portant l’étoile Maghen que sortent les bombes qui tuent les civils de Gaza. Mais Israël est aussi le pays de Gush Shalom, des Femmes en noir et de Peace Now, ces militants israliens de la paix qui sont l’honneur de leur pays, malgré leur voix étouffée par les faucons. Hommage leur a été rendu en début de rassemblement.

    Si les organisateurs avaient repéré la pancarte en début de cortège, ils auraient invité son porteur à la ranger, elle était contraire à l’esprit de la manifestation qui à l’unisson reprenait les mots paix en Hébreu et en Arabe






Navigation

Articles de la rubrique