SPORT : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS : DECISION EFFARANTE

mardi 19 juin 2007
par  mrap40
popularité : 17%

Effarante décision du tribunal administratif de Paris

La Fédération Française de Football prévoit, dans son règlement, la responsabilité d’un club visiteur en cas d’incidents engendrés par ses supporters.

En fonction de cette disposition le PSG avait été condamné à verser 20 000 euros à la FFF suite aux comportement des supporters du PSG lors d’un match de la coupe de France à Chateauroux le 29 mai 2004.

C’etait là un bonne disposition qui vise à responsabiliser les clubs dont les supporters sont responsables de violence. On sait en effet combien les supporters les plus exaltés se livrent à des débordements racistes sur les stades adverses.

Le 27 mars 2007 le tribunal adminsitratif de Paris prenait une arrêt effarant et contestait la décision de la fédération suite à un recours du PSG (assumant décidemment bien peu le racisme qui sévit au sein de ses supporters.

Le tribunal a considéré que le fait de rendre responsables les clubs visiteurs ou jouant sur terrain neutre, des désordres émanant de leurs supporters, méconnaît le principe de personnalité des peines et est donc inconstitutionnel

Il suffit dorénanvant que les supporters de clubs laxistes, fassent le salut fasciste ou simulent des cris de singes sur terrain adverse pour échapper à la sanction. Cette décision irresponsable est très démobilisatrice à l’heure même où les instances sportives commencent à prendre des mesures efficaces contre les débordements.


Brèves

30 mai 2012 - Agression contre un lieu de culte chrétien

29 mai 2012 - MRAP DE DE STRASBOURG CONTRE LE RACISME

14 décembre 2010 - Petites phrases : différence de nature ou de degré ?

Les propos de Marine Le Pen indignent et ont fort légitimement entraîné les dépôts de plaintes de (...)

6 septembre 2010 - La France vue de la Roumanie

Voilà comment les Roms de Roumanie perçoivent la France.....
Le site de l’Alliance Civique des (...)

23 août 2010 - "Quand il y a en ça va ! c’est quand il y en a beaucoup suite qu’il y a des problèmes" suite .....

Hortefeux disait "« "Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des (...)