ASSEMBLEE GENERALE 2013 DU COMITÉ DU MARSAN ET DE LA FEDERATION DES LANDES

jeudi 25 avril 2013
par  mrap40
popularité : 13%

AG du comité du MRAP du MARSAN.

A 18h30 le samedi 13 avril 2013, la Présidente du comité du Marsan présentait le rapport d’activité du comité local . Ce rapport faisait état des multiples activités du comité durant l’année 2012.

Sur les 1196 visites et les 220 dossiers ouverts dans la permanence départementale , 70% concernaient les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

La présidente insistait alors sur les actions en faveur du vivre ensemble qui constituent le complément indispensable du service rendu aux personnes.
Les fêtes mosaïques et du jeu, les repas "auberge du monde" relatés sur ce site internet en témoignent.

Le rapport était alors voté à l’unanimité de même que le rapport financier.

Le CA Local a été élue à la quasi unanimité (moins une voix)

à 19h s’ouvrait l’AG de la Fédération des Landes.

Le Président Fédéral a procédé a une analyse de la situation politique générale.

Il a insisté sur le climat particulièrement dégradé avec la radicalisation des discours et crispations identitaires et racialistes qui affectent la société toute entière.

Les racismes anti-musulman, anti-arabe, anti-rom, la stigmatisation des populations étrangères et immigrées se sont développés dès lors qu’au plus haut niveau de l’Etat, l’ancien gouvernement tentait d’imposer le thème de "identité nationale". Les dérapages successifs d’hommes politiques, de personnalités , de journalistes venaient en relais de cette impulsion xénophobe gouvernementale.

Malheureusement le gouvernement actuel, malgré ses promesses, n’a pas amélioré la situation des ROMS, celle-ci est toujours aussi dégradée. Plus généralement la politique d’immigration n’a pas connu de changement fondamental. Le changement de ton ne pouvant suffire à nous satisfaire

La brutalité de la destruction de camps Roms, sans relogement des personnes, est un problème grave. et les expulsions toujours aussi douloureuses

Ce rapport politique a permis de rappeler combien l’extrême-droite pouvait profiter du climat politique et social dégradé, l’élection partielle de L’Oise sonnant comme un avertissement.

Le rapporteur s’est inquiété du discours identitaire qui dérive aujourd’hui en en discours racial. Si la droite extrême a radicalisé son discours raciste, elle rencontre en écho l’avatar d’un discours identitaire racial de certains groupuscules communautaristes politico-religieux qui opposent "blancs" et "non-blancs" et appellent à la "lutte des races"

Si les populations immigrées, leurs fils et leurs filles, les Roms, les musulmans sont les seuls à subir le racisme systémique et les discriminations, cet avatar d’un corps de doctrine antiblanc ne saurait être ignoré.
Le MRAP des Landes combattra ce corpus idéologique même s’il n’est qu’embryonnaire en regard du racisme de la droite-extrême.

La fédération des Landes, ses militants, riches de leur diversité, se reconnaissent dans la ligne politique nationale déterminée lors du dernier congrès national du MRAP : la lutte contre tous les racismes, quels qu’en soient les auteurs et quelles qu’en soient les victimes.

Le président fédéral a rappelé que le MRAP est solidaire des autres luttes contre les discriminations, notamment celles qui concernant les homosexuels particulièrement visés ces dernières semaines par l’alliance de la droite extrême et du fondamentalisme religieux. La Fédération condamnant tous les actes violents constatés depuis plusieurs semaines.

Le rapport d’activité

Le président a alors présenté le rapport d’activité fédéral ,synthèse de toutes les actions citoyennes. La présidente du comité de Mimizan avait au préalable exposé les activités spécifiques du MRAP sur la zone géographique de son comité

Parmi les rappels de nos activités

  • - la permanence ouverte au public, qui a reçu en 2012 1196 visites et enregistré 220 nouveaux dossiers
  • - le vivre ensemble dans nos rencontres festives
  • - nos conférences concernant la montée de l’extrême-droite en Europe ou les 40 ans de la loi de 1972 (voir détail sur ce site)
  • nos actions pour les peuples palestiniens ou syriens
  • nos actions sports, y compris sur les plages
  • nos modules "citoyens" dans le cadre des sanctions de justice alternatives aux peines
  • notre partenariat avec La Poste pour les publics défavorisés
  • nos interventions scolaires et péri-scolaires etc..

Ce rapport a été voté à l’unanimité.

Durant l’année l’année 2013, la fédération entend donc continuer ses actions entreprises en 2012, rendre ses permanences plus efficaces encore, sans oublier les rencontres citoyennes dans les fêtes et repas partagés.

Le Trésorier fédéral a ensuite présenté le rapport financier non sans rappeler que la baisse des subventions constitue un handicap sérieux.
De nouvelles recherches de sources financières sont en cours. Mais il a été décidé de mobiliser tous les adhérents pour aider à la tenue d’une Bodéga lors des fêtes locales
Il a rappelé que la reconduction du poste adulte avait été un grand soulagement et a remercié tous ceux, services d’Etat ou élus qui sont intervenus en ce sens.

Ce rapport financier a été voté li à l’unanimité.

Suivi du vote à l’unanimité du nouveau CA.

la soirée "Auberge du monde"

L’assemblée générale a alors été suivie du traditionnel "repas partagé" (où chacun apporte son plat), avec accompagnement musical et dansant en fin de soirée.

Le militantisme ascétique n’est pas pour la fédération des Landes du MRAP telles qu’en attestent les images ci-dessous.

En effet la Fédération des Landes imagine difficilement une soirée sans repas avec ces tables abondamment fournies, multicolores, épicées ou non, traduisant toute la richesse de la diversité et du métissage de notre association.

Mais une soirée dite "auberge du monde" suppose un prolongement de la soirée avec musique et danses, ce fut à nouveau le cas, comme en témoignent les images ci-dessous.

Ci-dessus, alors pour donner plus de tonus encore à l’équipe qui installait les plats, Martienne, dans la cuisine, leur a offert un élixir de son pays, un punch malgache, ou plutôt un électrochoc aux saveurs de l’île qui pouvait réveiller les plus endormis, à en juger par les sourires ravis le punch était... efficace !

Soirée musicale et dansante