« il n’y a pas d’antisémitisme tolérable » Le MRAP lutte contre tous les racismes.

mercredi 11 novembre 2015
par  mrap40
popularité : 1%

Le MRAP s’est associé à une plainte de la LDH suite à la diffusion d’écrits antisémites par deux membres de BDSFrance34.

Certains adhérents du MRAP qui soutiennent les deux éditeurs du contenu antisémite ont demandé le retrait de la plainte.

Par 99 votes contre 34 les délégués des comités fidèles a plus de 60 ans de lutte contre tous les racismes, ont refusé de soutenir les deux auteurs de la publication antisémite comme le demandait cette minorité du MRAP.

Le MRAP des Landes engagé dans la lutte pour les droits du peuple palestinien, ne saurait tolérer que cette cause soit instrumentalisée pour reprendre l’antisémitisme.

Notre fédération a donc soutenu le maintien de la plainte et voté la motion ci-dessous.

Affaire BDSFrance34 . Motion votée lors de l’assemblée générale nationale du MRAP - octobre 2015. Votée par 99 voix pour, 34 contre

«  il n’y a pas d’antisémitisme tolérable »
Le MRAP doit continuer à lutter contre tous les racismes
.

Notre histoire est celle de générations de militants qui ont lutté contre tous les racismes.

Parmi eux, des fondateurs du MRAP, hommes et femmes, pour certains rescapés des camps de la mort où ceux qui avaient porté l’étoile jaune, entraient dans les chambres à gaz, poussés par ceux qui portaient l’insigne nazi.

Sous couvert d’antisionisme, deux responsables de ’BDS France 34’ ont diffusé un photo-montage assimilant étoile de David et croix nazie. C’est une injure à une histoire faite de la mort de millions d’êtres humains qui portaient cette étoile. Une injure à l’histoire du MRAP.

Cette équation entre judaïsme et nazisme ne pouvait être perçue comme une dénonciation du sionisme car le commentaire était antisémite.

⇒ Une publication antisémite sans équivoque :

Le contenu antisémite ne pouvait être ignoré des auteurs de la publication.
Pour la « partager » et l’intégrer sur leur compte Facebook, ils devaient obligatoirement prendre connaissance de l’extrait en annexe - photo et commentaires compris - avant de cliquer sur l’option « partager ».

Les crimes coloniaux, ceux d’Israël - comme ceux de la politique coloniale française hier – ne peuvent être assimilés à la mort industrielle, planifiée, visant à l’extermination totale des juifs et des tziganes.

C’est là une banalisation du génocide commis par les nazis, c’est réduire celui-ci à un « détail de l’histoire » parmi tous les crimes commis contre les peuples.

«  Ils racontent qu’Hitler avait exterminé » 6 millions de juifs, c’est pour cette raison qu’ils ont demandé un pays pour les pauvres juifs !!!! »
Le ton ironique de cette phrase, alors qu’il est question de 6 millions de personnes disparues - dans l’horreur de la mort planifiée jusqu’au dernier juif - renforce encore la dimension antisémite de la publication.
L’option « afficher la suite », sur l’extrait ci-dessous, ne faisait qu’ouvrir sur un contenu raciste qui s’inscrivait dans la même logique antisémite.

Ce contenu complémentaire que l’on pouvait consulter aussi bien sur le compte de l’antisémite FARAH AZ résidant en Algérie que sur celui des deux de Montpellier, comportait ceci :

«  Ils racontent qu’Hitler avait exterminé 6 millions de juifs ; c’est pour cette fours et exterminés dans les chambres à gaz par le méchant Hitler .... Dites-vous une chose, le sionisme est plus ancien que le Nazisme. Etes-vous toujours convaincu qu’Hitler haïssait vraiment les juifs ? Sans sa persécution et sa méchanceté, qui était fracassante et très exagérée envers les juifs, jamais la Palestine n’aurait été choisie pour que les juifs y soient rassemblés après leur longue errance. Ce que faisait Hitler aux juifs était fait exprès pour que le monde sympathise avec eux et leur donne tous les droits, jusqu’aujourd’hui ils nous sortent cette histoire d’Hitler (Shoa) ils ont tout eu à cause d’Hitler. Ce que faisait Hitler aux juifs était voulu et prémédité pour un but bien précis, une tactique propre aux juifs, comme le grand mensonge du 11 septembre et bien d’autres... Ils ont sacrifié quelques juifs pour avoir tout ce qu’ils ont aujourd’hui, Hitler a participé à la colonisation de la Palestine, il faisait partie du plan. Faites une petite recherche ; la relation d’Hitler avec la famille Rotchild, cette famille juive et satanique qui possède toute les terres de la Palestine et qui est l’une des plus puissantes familles au monde ».

⇒ Une offense antisémite à la mémoire des juifs exterminés
⇒ Une offense antisémite à la cause palestinienne


La cause palestinienne à laquelle nous tenons tant ne saurait être le prétexte à des publications antisémites.
De tels écrits sont une offense à ceux qui furent massacrés dans les camps de la mort.
Ils sont aussi une offense à la cause palestinienne et servent les intérêts de ceux qui soutiennent la politique israélienne et qui se nourrissent alors de telles provocations antisémites.

Nous récusons toute notion implicite d’antisémitisme excusable

En demandant que le MRAP retire sa plainte, des militants du MRAP considèrent donc qu’il y a un antisémitisme qui est condamnable, celui de l’extrême-droite, et un antisémitisme qui doit bénéficier de « circonstances atténuantes », dès lors qu’il se dissimule derrière le paravent de l’antisionisme.
Il nous est proposé, de fait, un renoncement à la lutte contre l’antisémitisme

Ces adhérents du MRAP qui demandent le retrait de la plainte et apportent leur soutien aux auteurs de la publication antisémite, invoquent le fait que des organisations « sionistes » portent plainte elles aussi.

Sachant que ces organisations interviennent toujours dans les procès pour antisémitisme, ces adhérents nous invitent donc à renoncer à toute lutte juridique contre l’antisémitisme.
Dans cette logique, nous aurions dû ne pas être partie civile dans le procès Papon, au motif de la présence d’organisation et personnalités pro-israéliennes.

⇒ Le MRAP porte plainte sur des écrits, des paroles, des actes racistes.

Peu importe de savoir si les membres de BDS-France 34 sont ou ne sont pas antisémites, le MRAP n’a pas vocation à sonder les cerveaux,
Mais ceux de BDS France34 ont reproduit un contenu antisémite, dont ils ne pouvaient ignorer le caractère raciste, et devront être poursuivi pour cela, à charge pour leurs avocats de leurs trouver d’éventuelles circonstances atténuantes.
Le MRAP ne saurait être le défenseur de contenus antisémites ni de leurs auteurs.
Si le MRAP renonçait à la plainte, ce serait un renoncement à toute son histoire, ce serait une concession majeure à l’antisémitisme
Un changement de la nature même du MRAP.

En conséquence  :
L’assemblée générale du MRAP réaffirme sa condamnation de toute forme d’antisémitisme.
Elle confirme la plainte engagée contre les responsables de la publication antisémite parue sur le compte Facebook « Saadia Falastynia » des deux militants de BDS France 34.


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)