Quand le CCIF défend les écoles intégristes

jeudi 2 mars 2017
par  mrap40
popularité : 38%

Extrait d’une vidéo publiée sur le site de l’’école coranique intégriste Al Badr de Toulouse fermée en février 2017 sur décision de justice datant de décembre 2016.

Dans la mesure où le directeur-cheick-imam de l’école tient des conférences obscurantistes dans de nombreuses villes, notamment d’Aquitaine, il convenait de fournir les informations suivantes (l’une des séquences ci-dessous parmi les plus confondantes d’obscurantisme a été tournée à Pau où le prédicateur plaidait pour une école coranique locale).

Ci-dessous une première séquence vidéo qui à elle seule devrait justifier une interdiction d’enseigner en France. (voir source ici)


Non à l'islamophobie Non à l'obscurantisme... par federation40

Le CCIF aux côtés des islamistes radicaux de l’école Al Badr.

L’association gérant l’école a été interdite d’exercice. Son directeur Abdelfattah Rahhaoui a été condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis et à une interdiction d’enseigner. Il a aussi écopé de deux mois de prison avec sursis pour violences sur mineur dans un autre volet,
voir le journal "la dépêche"

L’inspection académique avait relevé que l’enseignement était très déficitaire dans tous les domaines en dehors de l’enseignement de l’arabe.

L’organisation communautariste CCIF vole au secours de l’école intégriste et y voit du harcèlement islamophobe.

C’est une parfaite illustration de toute l’ambiguïté autour du concept d’islamophobie. Pour le MRAP des Landes l’islamophobie est exclusivement la haine, la discrimination, le racisme à l’égard de personnes ou groupes de personnes musulmanes en raison de leur croyance et à ce titre nous sommes à leurs côtés lorsqu’ils sont victimes d’islamophobie. La défense du dogme relève des convictions personnelles des croyants concernés.

Le CCIF est une organisation communautaire musulmane qui défend avant tout l’islam même dans sa version la plus obscurantiste comme dans le cas de l’école Al Badr.

Son discours côté cour "nous sommes la Nation" s’accompagne côté jardin, du flirt avec une école intégriste dont la direction est violemment homophobe et sexiste.

Pourtant la consultation des 80 vidéos publiées par le directeur ne laisse planer aucune doute sur l’idéologie qui animait cette école aujourd’hui fort légitimement fermée. Cela ne trouble pas le CCIF.

Extraits des vidéos du compte facebook de l’’école coranique radicale.

L’école coranique et le "pouvoir des juifs".

Une vidéo intitulée « il était une fois juifs et musulmans » fait virevolter les dollars autour de noms supposés juifs tandis que le mission de l’école coranique est précisée : mieux éduquer les musulmans pour les rendre aussi "puissants" que les juifs !
Certes l’antisémitisme n’est pas explicite, mais une image subliminale concernant la "puissance de juifs" dans la finance ne trompera personne




Mépris de l’enseignement artistique : la musique Haram !".

La première image de la vidéo est explicite. Dans cette école où les enfants participent à des concours de "mémorisation du coran" , la musique est jugée "haram". Ce qui rapproche plus l’établissement d’une madrassa obscurantiste au Pakistan que d’une école qui éveille les jeunes enfants à toutes les disciplines dont la musique..

L’’homophobie comme matrice éducative :".

Les vidéos de l’école regorgent de séquences homophobes abjectes qui à elles seules justifient l’interdiction d’exercer car l’homophobie tombe sous le coup de la loi. Et les écoles religieuses comme les autres sont censées se plier à la loi. Clip son ci-dessous,



AbdelFattah Rahhaoui et la masturbation au programme des maternelles !!".
.L’obscurantisme de l’école Al Badr va crescendo quand emboîtant le pas des fanatiques de CIVITAS, le directeur de l’école consacre de nombreuses vidéos à la théorie du genre. Avec la fougue hallucinée d’un inquisiteur moyen-âgeux, le Torquemada de la ville rose jette ses foudres divines sur Najat Vallaud Belkacem accusée de vouloir introduire la masturbation dans les classes.
(ci-dessous extrait sonore du cheikh-Imam-directeur d’école AbdelFattah Rahhaoui)




Tous ces extraits attestent du bien fondé de la fermeture de cette école qui reposait sur le fanatisme religieux, le sexisme et l’homophobie.

En 2010 l’école intégriste Saint Projet de Bordeaux, liée à l’église intégriste d’extrême-droite Saint Eloi avait fait l’objet de la même mesure salutaire.

Soutenir une telle école comme le fait sans réserve le CCIF sur son site internet, cela atteste du double discours de cette organisation

Au nom de la lutte contre l’islamopbobie le CCIF entend légitimer des écoles extrémistes religieuses coraniques qui n’ont pas leur place dans la République.

.


Brèves

30 mai 2012 - Agression contre un lieu de culte chrétien

29 mai 2012 - MRAP DE DE STRASBOURG CONTRE LE RACISME

14 décembre 2010 - Petites phrases : différence de nature ou de degré ?

Les propos de Marine Le Pen indignent et ont fort légitimement entraîné les dépôts de plaintes de (...)

6 septembre 2010 - La France vue de la Roumanie

Voilà comment les Roms de Roumanie perçoivent la France.....
Le site de l’Alliance Civique des (...)

23 août 2010 - "Quand il y a en ça va ! c’est quand il y en a beaucoup suite qu’il y a des problèmes" suite .....

Hortefeux disait "« "Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des (...)