Les pyromanes

vendredi 30 janvier 2009
par  mrap40
popularité : 4%

Les pyromanes : tensions communautaires et invitation à la guerre civile

1) De la cause palestinienne aux affrontements communautaires

La fédération des Landes du MRAP tient à se démarquer du communiqué national concernant les tensions communautaires qui sont apparues en marge du diner du CRIF à Lyon le 29 janvier.
http://www.mrap.fr/communiques/Communique-30-01-09-Chaambi%20fin.pdf

Notre fédération condamne bien évidemment toutes les violences policières à l’encontre de Monsieur Chaambi ou de n’importe qui d’autre.

Le MRAP national est donc tout à fait dans son rôle quand il dénonce les bavures policières.

Mais le communiqué du MRAP national va bien au-delà de cette dénonciation, il apporte de fait son soutien à une opération qui sous couvert de défense du peuple palestinien, s’inscrivait dans une logique d’affrontements communautaires en organisant ainsi une manifestation contre l’organisation juive.

Notre fédération qui lutte pour les droits fondamentaux du peuple palestinien à un État sur la ligne de 67, réprouve le soutien inconditionnel du CRIF à la politique colonisatrice et criminelle de l’État israélien. Mais elle condamne aussi le soutien du groupe communautaro-religieux de Monsieur Chaambi aux intégristes du Hamas.

Quand des leaders « indigènes », groupe racialiste, appellent à manifester contre un autre groupe communautaire (le CRIF dans le cas présent), il faut y avoir une stratégie de la tension visant à importer le conflit du proche-orient sous forme d’affrontements.

La vidéo diffusée sur Dailymotion ne laisse planer aucun doute sur les motivations des manifestants.
http://www.dailymotion.com/relevance/search/chaambi/video/x87rkr_diner-crif-abdelaziz-chaambi-agress_news

La manifestation visait le CRIF plus encore qu’elle n’invitait à défendre le peuple palestinien.

Les mots d’ordre étaient sans équivoque : "CRIF ASSASSIN", "LE CRIF TERRORISTE".

Ceci n’a rien d’étonnant de la part d’un mouvement dont la philosophie vise à opposer "l’indigène" au "souchien blanc" et qui, dans le cas présent, invite aux tensions inter-communautaires.

Monsieur Chaambi lui-même , spécule déjà dans certaines de ses apparitions publiques sur de « possibles émeutes en banlieue « suite aux évènements de Gaza.

Si notre fédération condamne les violences policières, cela ne la conduit pas à cautionner les pyromanes version Chaambi (alter-ego musulmans de la Ligue de défense juive), dont l’irresponsabilité ne peut que saper les conditions du vivre ensemble.

2) les musulmans de France invités combattre l’Etat Français par tous les moyens !

Dans la catégorie « incendiaires des esprits », on trouve un certain Youssef Girard, largement présent sur les sites communautaires comme Oumma. Youssef Girard appelle carrément les musulmans de France à la guerre civile contre l’État Français ;

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=11102&type=temoignage&lesujet=Collabos

Là encore, la défense du peuple palestinien s’efface derrière un appel à l’affrontement entre l’État Français et les musulmans.

Chaambi n’est même plus présenté comme un militant de la cause palestinienne, mais comme un militant musulman (ce qui est plus conforme à la réalité de l’engagement de l’intéressé).

« En plus de la répression contre le mouvement de soutien à la Palestine, l’agression d’Abdelaziz Chaambi est une attaque dirigée contre l’ensemble de la communauté musulmane à qui l’État néo colonial français a voulu envoyer un message lui signifiant qu’elle n’avait pas le droit à la liberté de parole et qu’il fallait impérativement qu’elle courbe l’échine. Redéployant les pratiques qu’il avait développées durant l’occupation de l’Algérie, l’État français traite les musulmans vivants sur son territoire comme des êtres humains entièrement à part, auxquels les droits de l’homme ne sont pas applicables puisqu’ils ne sont pas pleinement humains. « 


Les musulmans sont alors appelés à la mobilisation

« il est du devoir de tous les musulmans de se mobiliser pour que cette agression ne reste pas impunie car nous sommes tous Abdelaziz Chaambi .

Et Youssef Girard sur le site « international solidarity movement » est encore plus explicite

« Si l’État français pense qu’il peut nous molester, nous frapper, nous humilier ou nous terroriser, il fait une lourde erreur. Nous ne laisserons pas nos sœurs et nos frères se faire piétiner par les cerbères de l’impérialisme et s’il le faut nous saurons aussi nous défendre par tous les moyens nécessaires. « 

Oui nous avons bien lu ! « TOUS LES MOYENS NECESSAIRES » !

C’est un appel à la guerre civile !

Sachant que Youssef Girard co-signe des textes avec Chaambi dans le cadre de l’association « islam et laïcité » on mesure alors que ces communautaristes ont une conception bien particulière de laïcité.


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)