Amine Benalia-Brouch quitte l’UMP en raison de l’orientation gouvernementale sur la sécurité

dimanche 23 août 2009
par  mrap40
popularité : 7%

Amine Benalia Brouch quitte l’UMP en raison de sa dérive sur le thème de l’insécurité et la stigmatisation des populations roms "aujourd’hui ce sont les Roms, qui sont des Roumains mais demain ce sera qui ? " a questionné le jeune ex-militant de l’UMP.

Sur son site facebook il précise aussi qu’il était déjà en désaccord avec le débat sur l’identité nationale.

Brice Hortefeux déclarait à l’université UMP de Seignosse « " Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes " (ce qui lui valu d’être condamné par la justice).

Constatons que lorsqu’il n’y en a qu’un .... il finit par quitter l’UMP … ce qui atteste bien que le seul véritable problème c’est l’UMP et sa dérive xénophobe actuelle

Sur Facebook Amine Benalia-Brouch mentionne aussi «  Je suis dans l’attente d’un procès, actuellement, concernant les insultes racistes et les menaces de mort contre lesquelles j’ai porté plainte, A Paris, ils ont déjà statué sur l’affaire concernant Brice Hortefeux mais dans mon cas, la justice ne semble pas vouloir faire comparaître les gens ."

A cet effet, et faisant confiance à la justice pour traiter dans les meilleurs délais ce nouveau cas de racisme sur le net, la Fédération des Landes rappelle, ci-dessous, son communiqué publié le 30/09/2009 après l’université de Seignosse.

Ayant eu à subir les menaces injures et diffamations diffusées sur le net, menaces qui avaient donné lieu à des condamnation à Mont de Marsan, la fédération comprend le besoin de justice exprimé par Amine. Elle saura donc se porter civile aux côtés de la victime si besoin est.

Communiqué de la fédération des Landes du MRAP du 30/09/2009

La fédération des Landes du MRAP condamne les menaces racistes à l’encontre d’ Amine Benalia-Brouch
La presse départementale du mardi 30 septembre 2009 relate les menaces et injures à caractère raciste commises à l’encontre d’Amine Benalia-Brouch, jeune militant UMP de Dax.

Si la fédération condamne avec fermeté les stéréotypes racistes exprimés par divers protagonistes locaux et nationaux de l’UMP lors de l’université des jeunes populaires à Seignosse, elle dénonce avec vigueur le racisme et les menaces de mort formulées à l’encontre d’Amine Benalia-Brouch.

La fédération des Landes rappelle qu’elle se porte partie civile lorsqu’elle constate ou est saisie des faits racistes. La connaissance des propos conduirait donc, dans le cas présent, la fédération des Landes à se porter partie civile contre les racistes qui menacent Amine Benalia-Brouch.

MONT DE MARSAN , le 30 septembre 2009


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)