dax : rassemblement solidaire contre le racisme

samedi 25 septembre 2010
par  mrap40
popularité : 5%

DAX contre le racisme

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la marie de Dax, Samedi 25 septembre à 10 heures du matin.

Rappelons les faits :

Le 6 septembre dernier, Géraldine Madounari a reçu, dans sa boîte à lettre, une lettre anonyme au contenu particulièrement odieux et violent.

Cette lettre n’était pas sous enveloppe, ce qui indique qu’elle a été déposée directement au domicile de Géraldine.

Le raciste auteur de la lettre, outre les propos racistes d’une violence extrême, appelait Géraldine à démissionner de son poste d’élue municipale, sous peine de voir ses enfants tués. (voir FR3 Aquitaine)

Avant tout autre commentaire, on retiendra de ce rassemblement l’opposition entre la solidarité et l’émotion chaleureuse des personnes rassemblées et l’ignominie de la lettre anonyme.

La dignité de Géraldine Madounari, son refus de céder à la pression, son affirmation de sa foi intacte dans le genre humain ainsi que sa volonté de continuer son combat citoyen malgré la première et légitime peur pour les siens ressentie à la lecture du message ignoble, pouvaient, ce samedi, s’appuyer sur la solidarité de tous.

L’intervention forte et digne de Gaby Bellocq, Maire de Dax, a permis d’exprimer toute la solidarité des élus dacquois avec leur collègue victime de la haine raciste.

Mais au-delà de l’émotion, Gaby Bellocq a rappelé combien les valeurs de liberté, d’égalité et fraternité doivent être défendues contre les tentations racistes et xénophobes.

Il a terminé son intervention par une citation du pasteur Martin Niemöller qui rappelle qui le silence devient un auxiliaire de la barbarie, et qu’il ne faut jamais se taire face au racisme.

(Gaby Bellocq avait précédé son intervention de la lecture d’un message de Gérard Boulanger, vice président du Conseil Général d’Aquitaine et avocat des parties civiles dans le procès Papon)

Sont intervenus ensuite :

Gérard Kerforn, président de la fédération des landes du MRAP (voir le message de notre fédération ci-dessous) ,

Alain Baudoin président de la LDH Dacquoise qui a exprimé toute la force de l’humanisme pour contrer la xénophobie et le rejet de l’autre.

Jean Pierre Dufau député des landes (auteur d’une résolution contre la discrimination)

Message du Gérard Kerforn pour le MRAP des Landes

Géraldine, au nom de la fédération des Landes du MRAP, je tiens à vous apporter un message de solidarité pour vous et votre famille.

Notre fédération qui reçoit dans sa permanence des victimes de propos ou actes racistes mesure combien une ignominie, telle que celle que vous avez du subir, est source de blessure. Blessure aggravée dans votre cas, par les menaces épouvantables formulées à l’encontre de vos enfants devenus les victimes d’un chantage ignoble.

Chacun doit bien mesurer que l’injure, la diffamation, les menaces racistes touchent au plus profond et intime de l’être humain, à sa naissance, à sa couleur de peau ou à ses origines réelles ou supposées.

Le raciste déni à sa victime le droit à une place dans la cité ainsi qu’à l’existence sociale. C’est cette existence sociale et citoyenne que l’auteur de la lettre refuse ici à Dax une élue de la république.

C’est pourquoi Géraldine, nous sommes aujourd’hui à vos côtés.

Et nous espérons que l’enquête permettra rapidement d’identifier l’auteur de cette lettre ignoble. Même si nationalement, malheureusement , les services d’Etat sont aujourd’hui, trop souvent monopolisés dans des actions beaucoup plus contestables et peu conformes à l’idée que l’on se fait de la France des droits de l’homme, plutôt que dans la lutte contre le racisme .

Mais ce serait une erreur de réduire cet acte raciste à une fait divers résultant de l’acte d’un isolé. même si l’acte est sans doute le fruit d’un isolé.

Une association comme la notre, héritière d’une histoire, puisqu’elle a été fondée par des gens dont l’un des principaux responsables et futur secrétaire général sortait des camps de la mort, ne peut s’empêcher de penser que c’est le même genre d’individu qui dans les années 40, adressait de telles lettres anonymes à ses victimes... ou pire, aux autorités d’alors !. On en connaît les conséquences.

Si l’époque politique n’est pas le même, la haine raciste exprimée dans ces lettres anonymes est bien la même.

Ce qui est à craindre aujourd’hui, c’est la levée des tabous qui peut donner aux plus exaltés l’impression de se sentir poussés par le mauvais vent politique qui souffle sur le pays depuis le débat sur l’identité nationale, les menaces récentes dé déchéance de nationalité, où l’insupportable campagne anti-roms qui indigne toute une partie de l’Europe.

Signalons que ce 23 septembre, la Cour Européenne des droits de l’homme a condamné la France pour avoir violé l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans un cas de double peine.

Nous ne sommes donc pas les seuls à nous inquiéter de ce vent mauvais qui souffle sur la France,

De fait, la plante vénéneuse de la haine se nourrit d’un terreau entretenu, jour après jour, par ceux qui font de la xénophobie leur fond de commerce politique. Et même si les menaces racistes reçues par Géraldine sont le fait d’un isolé, cet isolé ne peut que se sentir cautionné par cette xénophobie ambiante.

Quand l’auteur de la lettre anonyme oppose les « vrais dacquois » à Géraldine, il transpose localement les fantasmes identitaires exprimés au plus haut niveau. Il y aurait donc des vrais dacquois et des faux dacquois, comme il y aurait des vrais français et des français d’origine incontrôlée.

Il y a quelques années la fédération des Landes du MRAP était partie civile, contre les auteurs de l’agression raciste commise avec arme, une nuit de Noël, contre un jeune marocain à Mont de Marsan. Une manifestation avait aussi rassemblé les citoyens dans les rues de la ville. Plus récemment nous étions aussi aux côtés des victimes de discrimination dans plusieurs affaires.

Il vient à nouveau de se produire dans ce département un acte raciste grave, commis à l’encontre de votre famille et de vous-même.

Géraldine, je tiens à vous assurer que si demain, l’auteur de la lettre se retrouve face à la justice, la fédération des Landes du MRAP sera alors à vos côtés comme partie civile.

Au-delà de l’action sur le plan juridique contre tout acte raciste. La réponse citoyenne est indispensable, et votre municipalité, Monsieur le Maire, apporte la meilleure des réponses quand elle initie ce rassemblement complémentaire d’une plainte de la victime.


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)