Carton rouge à Willy Sagnol et Jean-Louis Triaud

mardi 25 novembre 2014
par  mrap40
popularité : 8%

Après les déclarations de Willy Sagnol (site du journal sud-ouest du 03/11/2014 ) opposant le joueur noir africain « typique », « pas cher, » « puissant » aux joueurs « nordiques » « intelligents » dotés d’une « bonne mentalité », le MRAP des Landes tient à exprimer sa consternation.

La question n’est pas de savoir si Willy Sagnol est raciste ou pas, mais son propos procédait de la pire imagerie héritée du colonialisme où le cerveau est blanc et le physique noir.

Cela s’inscrit dans un air du temps marqué par la remontée de tous les préjugés racistes, concernant les noirs mais aussi les arabes, les juifs, les musulmans, les roms.

Pire encore que des mots qui s’inscrivent dans les poncifs du racisme ordinaire, il y a la déclaration ultérieure du président du club des Girondins Jean-Louis Triaud qui pense atténuer les propos de son entraîneur en affirmant que les joueurs africains souffrent d’un déficit d’intelligence de jeu.

La plus haute autorité du club valide donc ès-qualité des propos qui, bien que graves, auraient pu être cantonnés dans un débordement individuel.

C’est injurieux pour les noirs et c’est une offense faite à l’action de tous ces sportifs, dirigeants, entraîneurs, accompagnants qui œuvrent au quotidien souvent bénévolement, pour un sport de l’amitié et de la fraternité notamment dans le football landais.

La Fédération des Landes du MRAP soucieuse d’aider Messieurs Sagnol et Triaud dans la maîtrise des mots, va gracieusement leur adresser deux maillots portant le slogan qui est le notre :« une seule couleur, celle du maillot »

Fédération des Landes du MRAP le 5/11/2014

suite à la conférence des presse de Willy Sagnol du 6/11/2014

Lors de sa conférence de presse du jeudi 6 à 14h30 Willy Sagnol reprend la justification à posteriori de ses propos telle que développée depuis deux jours par ses différents soutiens, le président de son club ou encore la rédaction du journal Sud-Ouest

Le fait d’avoir dit « c’est un mélange. C’est comme la vie, c’est comme la France » laverait le propos de toute dimension raciste.

Le problème est que cette référence au mélange fait suite aux considérations sur les « africains « physiques » et « prêt au combats » opposés aux « nordiques disciplinés » « intelligents » avec « une bonne mentalité »

On l’aura alors compris le mélange dont il est question ici est celui d’une répartition ethnique et raciale des compétences intellectuelles et physiques, la tête et les jambes !, dans la plus pure imagerie coloniale, chacun est alors dans sa "case", tout particulièrement le noir.

Notre France du mélange n’est pas celle-là , elle ne repose pas sur cette stratification ethnique de l’intelligence (fut-elle de jeu), du physique ou de la bonne mentalité, notre France est celle d’un mélange et d’un métissage excluant toute assignation identitaire.

Le discours de Monsieur Sagnol, (discours posé et structuré) n’était pas que footballistique, il était aussi politique avec ces considérations sur les africains et les nordiques.

Monsieur Willy Sagnol est désolé d’avoir pu blesser des gens, c’est déjà un premier pas… nous en prenons acte.

Il eut été plus simple de dire, selon une formule commune mais explicite « je ne suis pas raciste, mais j’ai dit des grosses « conneries » racistes.. IL n’y a aucun déshonneur à reconnaître ses erreurs, et les organisations antiracistes auraient sans doute été assez responsables pour distinguer le discours permanent d’un zemmour du débordement ponctuel de Willy Sagnol.

Dans l’immédiat, guère satisfait de la conférence de presse de Willy Sagnol et de la banalisation de ses propos, le MRAP maintient son carton rouge.

Communiqué du comité de Bordeaux

Suite aux déclarations à base raciste de Willy Sagnol, le MRAP 33 a envoyé le communiqué suivant à Sud-Ouest :

Face à l’émotion médiatique suscitée par les déclarations à caractère raciste émises récemment par l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, lequel nie toute activité cérébrale aux footballeurs africains, le MRAP 33 déclare que Willy Sagnol est en fait une victime des poncifs hérités du passé colonial de notre pays, poncifs perpétués particulièrement par les diverses campagnes actuelles dénigrant les populations immigrées (certains media, livres et propagande sur les thèmes "identitaires"...). La lutte contre le racisme est un combat permanent, et est indissociable de la solidarité avec les populations immigrées, victimes des politiques néo-coloniales de nos gouvernements.
.


Admettons un instant la justification laborieuse de Jean-Louis Triaud, "On ne parle pas de quotient intellectuel de ces joueurs, mais d’intelligence de jeu !"

Admettons alors un instant que l’entraîneur n’ait été que maladroit et naïf.

Mais écoutons la 40iè seconde de l’interview.. et arrêtons-nous sur ce sourire ravi et complice..." il faut des nordiques... c’est bien les nordiques...c’est une bonne mentalité..".

Après les propos sur les limites des noirs, cette lourde insistance sur les qualités des nordistes donne alors au propos une dimension qui dépasse la simple maladresse..


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)