SEMEAC : le mur de la honte des xénophobes détruit ! mais la page facebook "collectf Séméac" laisse des traces indélébiles.

mercredi 26 juillet 2017
par  mrap40
popularité : 26%

Séméac ; le mur de la honte détruit par ceux qui l’avaient construit.

Le MRAP des Landes annule donc son déplacement prévu ce jour à Séméac.

La pression de tous ceux, nombreux qui sont favorables à l’accueil des migrants n’y est pas pour rien.

Mais le plus cocasse et nous pourrions en rire, s’il ne s’était agit d’accueillir des populations en souffrance, c’est l’argumentation de Laurent Texeira, l’élu Tarbais porte-parole du collectif.. "on nous a pris pour des anti-migrants, alors que nous voulons simplement que l’arrivée de ces gens se fasse dans de bonnes conditions ".

Ainsi donc ils auraient construit un mur anti-migrants pour ...aider les migrants !!! .à l’évidence, les xénophobes peuvent aussi être des minables !

Le compte facebook "collectif Séméac" a puisé ses sources dans le cloaque de la fachosphère.

Le compte facebook "collectif-séméac" a été aussi éphémère que le mur anti-migrants.

Mais sa brève histoire nous permet de lever toute ambiguïté quant à son orientation idéologique

A peine créé le 20 juillet, ce compte est aujourd’hui indisponible.

Mais un internaute a eu le temps de faire une copie d’écran qui en dit long sur l’idéologie qui animait cette page facebook de "riverains" indisposés par l’ouverture d’un centre d’hébergement de migrants.

Nous invitons nos lecteurs à détailler la copie d’écran ci-dessous.

En date du 20 juillet le collectif invitait à adhérer en s’adressant chez Volvo 108 avenue François Mitterand.

Mais au-dessus de cet appel à cotisation il y avait une « information » associant Formule1 – migrants et proxénétisme. Nous sommes là dans un amalgame des plus ignobles.

Il s’agissait de jeter la suspicion sur les futurs locataires.

Mais au-delà de cet amalgame c’est l’origine de l’information qui éclaire sur l’idéologie de ceux qui ont ouvert ce compte facebook.

Cette « information » associant « migrants et prostitution « est puisée dans l’un des fleurons du cloaque de la fachosphère : le site "breizh-info.com".

Ce site identitaire breton extrémiste donne largement la parole à un néo-nazi, condamné à plusieurs reprises par la justice française. Une justice qu’il a fuit en se réfugiant au Japon : le dénommé Boris Le Lay.
Voir http://www.breizh-info.com/tag/boris-le-lay

Ce même Boris le Lay a été condamné pour des écrits antisémites après le décès accidentel de notre ami Serge Goldberg, notamment pour cette phrase immonde « « Un Juif du MRAP écrasé par un train, c’est la fête. Marchez dedans, ça porte bonheur. »).

On ne fréquente pas un tel site nauséeux et à fortiori, on ne diffuse par ses ‘informations’ sur la page facebook « Collecitf Séméac » de façon purement accidentelle ; il faut un minimum de proximité.


Brèves

14 octobre 2016 - Monsieur Dubos n’est pas une victime, mais un chroniqueur d’extrême-droite

Monsieur Dubos se pose aujourd’hui en victime du MRAP. Pour réceptacle de sa « solitude » (toute (...)