Contre l’esclavage, pour un sursaut d’humanité !

jeudi 30 novembre 2017
par  mrap40
popularité : 26%

Rassemblement Samedi 2 décembre 11H

place St Roch à Mont de Marsan

{{Karfa Diallo de mémoire et partage}}

{{ prendra la parole}}


(nous vous invitons à partager
cette information
)

Les prises d’otages, les violences, la torture, les viols, sont monnaie courante en Libye, et l’esclavage, on en parle depuis longtemps", rappelle Alioune Tine, directeur Afrique de l’ouest du centre d’Amnesty International basé à Dakar.

Les dernières images diffusées sur CNN sont venues prouver l’existence de l’abomination de l’esclavage en Libye.
L’humanité fait subitement un bond en arrière, vers cette époque où les nations occidentales pratiquaient l’esclavage et déportaient 15 millions d’Africains, ou plus loin encore, quand les razzias arabes réduisaient en esclavage les populations noires, ou les habitants des côtes méditerranéennes.
L’horreur de l’esclavage a frappé durant toutes les époques et sur tous les continents.

Cette résurgence de la traite d’êtres humains par les passeurs ou les milices locales, sur toile de fond de la crise migratoire, et d’une déstabilisation géo-politique, nous impose un sursaut d’humanité pour mettre fin à l‘esclavage.

Les hommes et femmes vendus aux enchères ont besoin de votre cri solidaire.

Nous appelons les Landais et landaises à se rassembler ce samedi 2 décembre 2017 11 h place St Roch à Mont de Marsan.

Les premiers signataires,

Les organisations de défense des Droits Humains (Amnesty International, MRAP, Mouvement de la Paix, Familiale Laïque du Marsan, LDH, France Palestine 40, CIMADE, CCFD ; Terre Active, Association Mémoire et Partages - 33, Ligue de l’Enseignement Amicale Laïque Montoise) Les partis Politiques (Parti Communiste français, Parti de Gauche, Parti Socialiste ) Les Syndicats (UNSA, FSU)
(toutes les associations des droits de l’homme, les syndicats, les partis politiques, à l’exception du FN, ont été contactés).


Brèves

14 octobre 2016 - Monsieur Dubos n’est pas une victime, mais un chroniqueur d’extrême-droite

Monsieur Dubos se pose aujourd’hui en victime du MRAP. Pour réceptacle de sa « solitude » (toute (...)