Action de sensibilisation du MRAP40 organisée par le Stade Montois

mercredi 28 février 2018
par  mrap40
popularité : 1%

Excellents échanges lors d’une rencontre entre le MRAP des Landes et des jeunes stagiaires de Prepasport. Cette rencontre était organisée par le Stade Montois Omnisport. Théo Mondjongo victime de comportements racistes était présent.

En début de séance Charles Dayot, Maire de Mont-de-Marsan, a rappelé la nécessité d’une vigilance contre toute forme d’intolérance. La présence du premier magistrat de la ville était très importante car elle montrait aux jeunes tout l’engagement de la collectivité montoise contre le racisme.

Le MRAP après un bref rappel historique a projeté quelques vidéos qui mettaient les stagiaires en situation face à des cas de racisme, de sexisme ou d’homophobie.

Notre fédération même si son champ d’intervention prioritaire est la lutte contre le racisme, n’isole pas celle-ci des autres formes d’exclusion.

Nous reproduisons ci-dessous le texte d’Eric Saint Martin paru sur son compte facebook, il résume bien l’’esprit de notre intervention.

Racisme, sexisme, homophobie, égalité hommes & femmes … tels ont été les sujets abordés ce lundi avec le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples représenté par son co-président Gérard Kerform), la Mairie de Mont de Marsan (représenté par son Maire Charles Dayot) et le Stade Montois Omnisports avec ses stagiaires de Prepasport accompagné de Théo Mondjongo et toute l’équipe d’encadrement.

Au travers de différents clip vidéo, le MRAP et ses partenaires souhaitaient sensibiliser les jeunes de l’agglomération montoise en les invitant à échanger sur toutes les formes de racisme, d’exclusion, de préjugés et les façons d’intervenir que ce soit sur le terrain du sport mais aussi dans les entreprises, les collectivités, la vie de tout les jours.


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

14 octobre 2016 - Monsieur Dubos n’est pas une victime, mais un chroniqueur d’extrême-droite

Monsieur Dubos se pose aujourd’hui en victime du MRAP. Pour réceptacle de sa « solitude » (toute (...)