Racisme dans le sport : trop c’est trop !

lundi 5 mars 2018
par  mrap40
popularité : 1%

Lors du match Coteaux du Luy - Mont de Marsan, le joueur du Stade Montois Théo Mondjongo s’est plaint de propos et gestes racistes entraînant une plainte de sa part.

Il apparaît que depuis lors, un autre match Entente Pessac Basket Club- Basket Tercis, a donné lieu à des débordements racistes accompagnés de violences physiques.

Le SKYPARK PODCAST a interviewé Shenghor Mobutu joueur de l’Entente Pessac Basket. Les faits relatés sont accablants. (voir la vidéo ci-dessous).

La répétition d’actes similaires à quelques semaines d’intervalle est suffisamment grave pour ne pas s’encombrer d’une loi de l’omerta et de la sous-estimation des actes racistes. Il ne serait pas plus acceptable qu’un renversement des responsabilités conduise à stigmatiser ceux qui brisent le silence.

Si les faits sont avérés lors des enquêtes, il y aura sans détour possible des victimes du racisme et des agresseurs racistes.

Le MRAP fidèle à sa mission sera aux côtés de ces victimes.

Au-delà des plaintes en cours, il apparaît impératif que l’ensemble des acteurs sportifs isolent les agresseurs qui n’ont pas leur place sur les terrains.

A défaut d’un engagement collectif contre les dérives, tous les amalgames seraient permis.

Le monde sportif landais, celui du basket en particulier ne sauraient souffrir des exactions d’une poignée de supporters racistes.


Navigation

Brèves

14 octobre 2016 - Monsieur Dubos n’est pas une victime, mais un chroniqueur d’extrême-droite

Monsieur Dubos se pose aujourd’hui en victime du MRAP. Pour réceptacle de sa « solitude » (toute (...)